- Nemo -

Francois Breant, Pascal Arroyo, Marc Perru,
Emmanuel Lacordaire et Clement Bailly

1972-1976

Nemo

Quelques mois plus tard, avec l’arrière pensée de repartir aux USA, avec mes complices Marc Perru et Pascal Arroyo, nous fondions NEMO :

Textes en anglais et musique hybride de funk, prog rock et jazz fusion.

Le groupe NemoLe groupe NemoLe groupe Nemo

Le groupe NemoLe groupe NemoLe groupe Nemo

Le groupe NemoLe groupe NemoLe groupe Nemo

 

Les Membres de Nemo

 

 

Pascal Arroyo : basse, chant

Pascal Arroyo et NemoPascal Arroyo et Nemo

 

Clement Bailly : batterie

Christian Bailly et NemoChristian Bailly et Nemo

Disciple de Christian Vander, fan de Billy Cobham et Tony Williams, le fougueux Clément tint par la suite le poste de deuxième batterie dans Magma et poursuivit une brillante carrière de musicien de studio avant d’aller vivre à Tahiti.

Francois Breant : claviers, chant, vibraphone, graphismes

 

Francois Breant et NemoFrancois Breant et NemoFrancois Breant et NemoFrancois Breant et Nemo

 

Marc Perru : guitare/chant

 

Marc Perru et Nemo Marc Perru et Nemo

Il a quitté ce monde en Août 2009. Il fut durant ces années un confident, un co-locataire et un musicien intègre et investi. Lui aussi rèvait d’une musique populaire débarrassée de toute vulgarité et démagogie.

Emmanuel Lacordaire : percussions, guitare
(surnomme plus tard par Bernard Lavilliers « Speedy Manolo »)

Emmanuel Lacordaire NemoEmmanuel Lacordaire NemoEmmanuel Lacordaire Nemo

Manu Lacordaire était photographe. Il fut l’assistant des plus grands de l’époque. William Klein, David Bailey, Helmut newton, Jean Loup Seff. Richard Avedon etc…

Il vivait à St Ouen, dans une communauté d’artistes plasticiens qui nous accueillirent  dans leur cave pour mettre au point le répertoire de Némo. Manu s’incrusta dans le groupe pour faire la sono, la deuxième guitare, des percussions et bruitages. Petit à petit, il devint de plus en plus musicien, de moins en moins photographe et membre de Némo à part entière.  Depuis il est devenu batteur et a joué avec la France entière.

deux albums sur Agave/Sonopresse 
produit par l’ hilarant et néanmoins audacieux José Bartel.

Francois Breant et Jose Bartel production

José Bartel était plus chanteur et musicien que producteur. C’est aussi pour ça qu’on l’aimait.

Il était la voix chantée du premier rôle masculin dans les parapluies de Cherbourg.

Jose BartelJose Bartel

Bien entendu, je m’étais bombardé graphiste officiel du groupe pour lequel je fis toute une série de projets de pochettes affiches, stickers.

Francois breant graphiste de Nemo Nemo The Funky parrot
Nemo Nemo
Francois breant graphistegraphiste de emo

 

Sur un coin de table, j’avais même anticipé les membres du groupe devenu vieux :

3334

3536

Discographie :

1973 : 

« NEMO »   

Nemo

Nemo

Les masters ayant été perdus, les deux chansons ci-dessous sont extraites d'un disque vinyl plutôt fatigué...pardonnez la qualité...

Straight man

Attilah

enregistré par Dominique Blanc-Francard  au studio B du  château d’Hérouville ;

au même moment au studio A, David Bowie y enregistrait «Pin-ups »

1975 :

Dominique Blanc Francard et Claude Sahakian

« DOIN' NUTHIN' »

enregistré par Dominique Blanc-Francard  et Claude Sahakian aux studios  Frémontel, Léo Clarens, Château d’Hérouville, Aquarium, La Grande Armée et mixé au studio Davout

Nemo "doing nuthing"

Les masters ayant été perdus, les deux chansons ci-dessous sont extraites d'un disque vinyl plutôt fatigué...pardonnez la qualité...

Suzy Chong song

Try and be yourself

A l'intérieur de la pochette, j'avais illustré chaque chanson:

Black Art de NemoBouleau Bleu

Suzy Chong songBaron Samedi

Durant un concert dans une salle des fêtes de Lorraine,Bernard Lavilliers, alors complètement inconnu vint nous trouver pour nous proposer de l’accompagner. Dans notre intégrisme rock-and-rolliste nous déclinâmes la proposition. Pas de rock en français pour les purs… la suite m’obligea à revoir mes principes…heureusement.

 Au bout de trois ans et deux albums, On constata que les fortes individualités du groupe avaient évolué dans des sens différents. Marc et Clément désiraient radicaliser le groupe dans sa tendance Jazz-rock avec une forte influence Mahavishnu-Corea. Tandis que Pascal, Manu, et moi préférions développer un style plus groove, plus entertainment et Rythm’n’Blues. Nous étions désormais sur des objectifs différents et nous séparâmes en bonne intelligence.